Thésame
Thésame
  Notre offre
  Nos atouts
  Nos produits
  Equipe
Info en ligne
  Actualités
  Agenda
  Mécatronique
  Rechercher
Pratique
  Dossier
  Liens utiles
Nos partenaires
  Adhérents
Contact
  Nous joindre
  Plan d'accès
  Page d'accueil
Newsletter

s'abonner
se désabonner
Nb. de connexions
36664551
Thésame
Actualité
Un référentiel qualité unique pour le secteur automobile : L'ISO/TS 16949 versio
    L'ISO/TS 16949 version 2002 est né d'une volonté d'harmonisation de la certification au niveau mondial dans le domaine automobile basée sur l'ISO 9001 version 2000.
    A l'origine : quatre principaux référentiels automobiles, le QS 9000 (Etats-Unis), l'EAQF 94 (France), le VDA 6.1 (Allemagne) et l'AVSQ 94 (Italie), tous basés sur la série des normes ISO 9000 : 1994. Des accords de reconnaissances mutuelles de résultats d'audits avaient été mis en place par les constructeurs européens.
En 1996, l'IATF (International Automotive Task Force) est créé. Groupe de travail composé des représentants des principaux constructeurs automobiles mondiaux ainsi que des fédérations affiliées, il a pour objectif d'harmoniser les exigences des constructeurs en terme de système de management de la qualité et de certification en réalisant un référentiel commun basé sur la norme ISO 9001.
Après une première version de l'ISO/TS 16949 version 1999, une évolution basée sur la norme ISO 9001 : 2000 est créé en mars 2002 : c'est l'ISO/TS 16949 : 2002. A partir du 14 décembre 2003, il deviendra l'unique référentiel automobile sur le plan mondial.

Afin de maîtriser et d'homogénéiser le système de certification associé au référentiel ISO/TS 16949 : 2002, l'IATF a défini des règles de reconnaissance des organismes certificateurs et de qualification des auditeurs. De même, il a renforcé le processus de surveillance par zone géographique ainsi que le contenu des audits. En revanche, la durée des audits reste identique aux audits selon le référentiel de 1999.


L'ISO/TS 16949 : 2002 s'appuie sur les concepts de la qualité totale (ISO 9004) pour l'élaboration et la mise en œuvre de la qualité. Il aborde une nouvelle notion : l'efficience.
Aujourd'hui, pour garder sa certification TS, l'organisme doit être aussi efficace que lors de l'audit initial mais avec un rendement supérieur (efficience). Pour tendre vers la qualité totale, il lui faut également mettre en place une stratégie d'amélioration de ses performances et de la satisfaction de toutes les parties intéressées.

Cette nouvelle version reconduit la majorité des exigences de la première version. La plupart des évolutions porte sur la restructuration des exigences pour s'aligner sur le référentiel ISO 9001 : 2000 et adopter l'approche processus dans un concept de qualité totale.

Alain Colladant
Tél : 04 50 98 20 44


 Source :
 Site :
 Contact :

© Thésame 2017 - Tous droits réservés - Réalisation : Enigmatic