Thésame
Thésame
  Notre offre
  Nos atouts
  Nos produits
  Equipe
Info en ligne
  Actualités
  Agenda
  Mécatronique
  Rechercher
Pratique
  Dossier
  Liens utiles
Nos partenaires
  Adhérents
Contact
  Nous joindre
  Plan d'accès
  Page d'accueil
Newsletter

s'abonner
se désabonner
Nb. de connexions
36262642
Thésame
Actualité
Mettre en place une démarche de Lean Accounting
    Le lean acounting est un mode de gestion opérationnel qui vise à moderniser les techniques de reporting, les outils de pilotage et de gestion comptable d’une entreprise.
Découvrez dans cet article sa mise en application dans les entreprises, ses avantages et des exemples de mise en application.
    Qu’est-ce que le lean accounting ?
Le lean acounting est un mode de gestion opérationnel qui vise à moderniser les techniques de reporting, les outils de pilotage et de gestion comptable d’une entreprise. Il est en lien avec la démarche de Lean Management.
Il prend en compte la notion de flux de valeur (Value Stream) pour les clients. Il permet de mesurer la performance quotidienne des processus, liés à l’implication et la motivation des collaborateurs.
Le Lean ouvre des portes qui permettent à l’industrie de transformer ses flux de valeurs pour se conformer à la demande des clients.
Il s’agit de changer de structure, de vision des allocations, de la récurrence de la consolidation des données. L’organisation visée doit permettre une vision claire sur l’amélioration continue, la croissance du chiffre d’affaires et de la profitabilité. Une meilleure responsabilisation et une implication des employés restent le crédo, dans un environnement où l’on est équipé pour prendre des décisions rationnelles sur de nouvelles affaires et opportunités de développement.
Visionnez la vidéo de Marc Gilson, consultant en Lean Accounting, invité par Thésame aux Oséades de la CCI de Haute-Savoie. (Vidéo, RDV à Minute 6’50 secondes : https://www.youtube.com/watch?v=2kPoZCDuTng ).
Les bénéfices de la mise en place d’une démarche de Lean Accounting en entreprise : retour d’expériences
1. clôturer la situation mensuelle plus rapidement : la comptabilité se trouve en bout de chaine, elle récolte tous les dysfonctionnements de l’entreprise. Le Lean Accounting permet d’éliminer ces dysfonctionnements puis d’améliorer la rapidité des clôtures mensuelles.
2. améliorer l’analyse des coûts de revient : le Lean Accounting permet de mieux s’assurer de la rentabilité des affaires, des produits, des clients et des flux. Il permet également aux chefs d’entreprise de mettre les bonnes actions sur les bons sujets d’un point de vue financier et donc, d’assurer la pérennité à long terme de l’entreprise.
3. Préciser les variations mensuelles du compte de résultats : le Lean Accounting permet d’impliquer le service comptabilité, au même titre que les autres acteurs de l’entreprise, dans des démarches d’amélioration continue

La mise en application de la démarche au sein de la société Wirewold
« Nous sommes au début des années 1990, la société Wiremold, située dans le Connecticut, est une spécialiste de la fabrication de matériels pour le câblage. Elle réalise alors 100 millions de dollars de chiffres d’affaires sur un marché en perte de vitesse. Celle-ci peine à se valoriser à plus de 30 millions de dollars. Wiremold se lance alors dans une démarche Lean : à la fois Lean Manufacturing et Lean Accounting. 10 ans plus tard, son chiffre d’affaires a quadruplé malgré un marché à faible croissance. Et sa valorisation a été multipliée par 25 ! La société a été cédée pour 770 millions de dollars à la société Legrand. Hélas, lors de cette acquisition, l’approche Lean Accounting n’a pas survécu et a été remplacée par les vieilles méthodes rassurantes pour chacun… »
Il faut du temps à ce type de démarche pour se diffuser et que sa pérennisation reste fragile : S’il n’est pas facile de mettre en œuvre ce type de démarche, il est encore moins simple de les pérenniser.

Sylvain Fortin nous précise :
« J’ai utilisé le Lean Accounting dans mon poste de DAF pour deux raisons :
A) Réduire le délai de clôture et passer de 15 à 3 jours ouvrables mensuellement. L’analyse de mes flux de clôture par une VSM m’a permis d’atteindre ce résultat en moins de 2 ans. L’analyse des gaspillages et l’élimination des tâches à non-valeur ajoutée a été mon fil conducteur. De plus, le nouveau flux a permis de faire gagner du temps dans les différents services productifs par un meilleur relevé des stocks, une analyse des causes de rebuts, etc.
B) Redresser la rentabilité de mon site. Pour ce faire, j’ai mis en place la VAD (Valeur Ajoutée Directe) pour l’analyse de mes DAS (Domaines d’Activités Stratégiques) puis, par ricochet, j’ai analysé la valorité de chacune des affaires (commandes). Enfin, je me suis intéressé à la valorité de mes clients.

Cette analyse permet de mesurer les efforts (MO, investissements, sections analytiques, etc) pour réaliser la marge brute (valeur ajoutée directement produite par ces efforts). Cette analyse pouvant être reproduite sur des DAS, par affaires, par client, par produit, etc., elle permet de prendre de meilleures décisions commerciales, stratégiques et financières. Ce qui est formidable avec cette méthode, c’est que nous pouvons donner cette information à la production pour amener une meilleure compréhension des résultats réalisés par les responsables de flux, d’ilots ou de mini-usines. Cela permet aux leaders d’apporter des actions d’amélioration pour augmenter leur efficience.
Cette approche peut être utilisée dans tous les types d’entreprises quelle que soit leur taille. Cependant, dans les grands groupes utilisant leur propre méthode d’analyse, il est très difficile de les faire changer. A contrario, dans les TPE-PME cette approche est accueillie à bras ouverts : souvent certaines entreprises n’ont aucune idée des coûts de leurs ateliers et encore mois de la rentabilité de chaque affaire. Autre problématique rencontrée, certaines entreprises analysent avec des ratios de rentabilité, ce qui peut apporter de grandes erreurs d’appréciations. Avec l’approche Lean Accounting nous avons pu revoir complètement leur stratégie à moyen/long terme. Nous avons également permis d’éviter des investissements finalement non nécessaires. Et, finalement, nous avons rendu les différents acteurs responsables de leurs actions d’amélioration »
Et dans les entreprises ?
À peine 5 à 7% des entreprises d’origine américaine se sont lancées dans l’aventure du Lean Accounting. Et en Europe ? Difficile à dire : quelques initiatives ont été identifiées dans les entreprises d’origine italienne ou suisse. En France ? Bientôt !
N’attendez plus et vous aussi lancez-vous dans le Lean Accounting.
Thésame et le Pôle de compétitivité Mont Blanc Industries invitent tous les industriels prêts à se lancer dans le Lean - Lean Management, Lean Développement et ici Lean Accounting - à nous contacter.
Franck DUC : fd@thesame-innovation.com – 06 95 50 38 59
 Contact :

© Thésame 2017 - Tous droits réservés - Réalisation : Enigmatic