Thésame
Thésame
  Notre offre
  Nos atouts
  Nos produits
  Equipe
Info en ligne
  Actualités
  Agenda
  Mécatronique
  Rechercher
Pratique
  Dossier
  Liens utiles
Nos partenaires
  Adhérents
Contact
  Nous joindre
  Plan d'accès
  Page d'accueil
Newsletter

s'abonner
se désabonner
Nb. de connexions
36970404
Thésame
Actualité
Le Lean Manager à Temps Partagé : Retours d’un dirigeant après 20 mois d’expérie
    Lean Manager : une fonction qui gagne à être mise en place dans les entreprises, mais à temps partagé. Retour d’expériences de Pascal Viel, directeur de la société SISE à Groissiat (01).
    Lean Manager : une fonction qui gagne à être mise en place dans les entreprises, mais à temps partagé. Retour d’expériences de Pascal Viel, directeur de la société SISE à Groissiat (01).
Depuis novembre 2015, SISE a un Lean Manager à Temps Partagé (LMTP), El Bachir El Machichi, que nous partageons avec Jean-Pierre Marmillon de la société F.Marmillon à Arbent.
Un temps partagé pour lancer une démarche Lean
M. Viel : cette option de temps partagé est adéquate et idéale pour le côté financier et temporel de la transformation de l’entreprise, notamment pour la mise en route du Lean qui demande de la patience. Il faut laisser du temps au temps, quand on fait du Lean : il y a des phases d’analyse et des phases de déploiement. Il faut faire évoluer les choses au rythme de l’entreprise et de sa culture.
Recrutement externe versus montée en compétences internes chez D’autres sociétés mandatent en interne l’agent du changement ?
M. Viel : Nous avons choisi de recruter à l’externe avec SISE.
Thésame propose également dans le programme EXOR de former une personne en interne à être Lean Manager pour lancer l’impulsion.
L’avantage d’un recrutement externe : l’animateur est indépendant de tous les services : pas de parti pris. Il faut aussi s’appuyer sur la complémentarité que peut apporter le Lean Manager à chaque chef de service pour les mises en œuvre opérationnelles. Et il ne s’agit pas d’une activité « en plus » pour un salarié, qui risquerait de s’essouffler.
Votre retour après 20 mois d’expérience de LMTP, que pouvez-vous nous dire ?
M. Viel : « La facture devient indolore », c’est un point relativement important. Nous avons réalisé des échanges entre les deux sociétés sous la forme de benchmarks. C’est une bonne initiative pour permettre à nos collaborateurs de se connaître et de voir d’autres pratiques et pour enrichir la pratique du Lean Manager.
La mise en application dans l’entreprise
M. Viel : Nous avons déjà, sur cette période de 20 mois, fait du Lean dans presque tous les services, sauf l’administratif qui n’a pas encore été sollicité. Nous avons lancé des gros chantiers aux Achats, au Bureau d’études, à la production et au niveau du commercial ! C’est un mouvement global de l’entreprise.
Quelques résultats et votre point de vue
M. Viel :
Le résultat global est là : le personnel s’est mis en ordre de bataille général, des nouveaux produits ont été lancés.
Le métier du Lean est difficile, il y a l’usure du Lean Manager. En effet, on doit laisser du temps aux personnes de l’entreprise d’épouser le changement.
Un Lean Manager doit bouger et se renouveler : le plus dur, c’est de garder la dynamique, il y a des sujets qui avancent vite, d’autres lentement, d’autres meurent. Le Lean manager doit pouvoir être en position de recul et être dans une force de continuité de proposition.
Le Lean naît du développement, mais du développement intelligent : de sortir les gens de leur confort, pour devenir plus performant dans leur poste, par de l’analyse, de la remise en question, c’est ce qui est important.
Avec cette démarche, on a réussi à générer 1 million d’euros de plus, sans augmenter immédiatement les effectifs. Au final, on a bien sûr augmenté les effectifs, mais dans un consensus et dans un mouvement, d’amélioration, de performance et de pérennité : c’est cela qui était important et qui invitait à rentrer dans ce type de démarche.
Et l’avenir de la fonction ?
Franck DUC : Cela faisait plus de 3 ans que SISE cherchait à lancer une démarche Lean.
M. Viel s’est appuyé sur Thésame avec la démarche EXOR pour le conseil, l’embauche d’une ressource externe déjà à l’époque et avec déjà la volonté de la partager avec une autre entreprise, ce qui s’est concrétisé en 2015.
Thésame promeut cette approche du Lean en s’adaptant à la réalité de la TPE/PME/ETI qui souhaite se lancer : ressource interne partielle, ressource externe partielle en alternance ou en temps partagé, ou équivalent temps plein embauché.
Quasiment deux ans plus tard, la démarche Lean chez SISE est un succès. Et pourtant, plus généralement, ailleurs, la notion de Lean Manager en temps partagé n’a pas encore décollé. La raison ? Il faut déjà imaginer deux choses pour une PME comme SISE : 1/ prendre conscience que de se lancer dans une démarche Lean est primordial pour le développement de son activité, puis 2/ imaginer ce type de poste en externe et dans un format innovant : ni un consultant, ni un ETP, mais un format hybride qui permet de profiter du Benchmark croisé avec une autre entreprise. Ce sont aussi les groupements d’employeurs qui ont un rôle à jouer dans le développement de cette approche vertueuse, car nous le savons déjà, les candidats sont là, les entreprises aussi, ainsi que les projets : il suffit de les amener à se rencontrer !
Et si vous êtes en Auvergne-Rhône-Alpes vous pouvez bénéficier de notre expertise. La Région appuie les TPE/PME dans la mise en œuvre d’une démarche LEAN avec le plan Ambition PME.
Partagez l’article aux entreprises intéressées par de telles démarches !
 Site :
 Contact :

© Thésame 2017 - Tous droits réservés - Réalisation : Enigmatic