Le Black Friday
C’est mardi !

décembre 18, 2018

Fake, fake, fake ! Voilà bien le dernier mot à la mode. Et votre chroniqueur en use et en abuse avec un titre pour le moins retord. On pourrait évidemment se dire qu’avec les réseaux sociaux, le fake est un phénomène récent. Et pourtant ! Regardez, le Père Noël…

Certains voudraient nous faire croire qu’il n’existe pas, alors que tout le monde sait bien qu’il descend dans la cheminée le 25 décembre. D’ailleurs, cette année, il chevauche déjà la comète Wirtanen que l’on voit dans le ciel du soir. Et ces histoires du complot nous poursuivent depuis longtemps.

Savez-vous, par exemple, que l’homme n’a jamais marché sur la Lune ?

Là, je vois l’œil ahuri des gamins, gavés à Hunger Games et Gravity, se disant perplexes :« parce que l’homme est déjà allé sur la Lune ? ». Victoire soudaine du soixante -huitard post « quinqua ++ » qui peut enfin redorer son blason de vieux c… en rappelant cette nuit mémorable où les deux tiers de l’humanité s’était retrouvé devant un poste N&B. « Pépé, c’est quoi Noir et Blanc ? ».

Et pourtant aujourd’hui, 50 ans plus tard, le fake a la vie dure. Aux dernières nouvelles, les vidéos lunaires ne sont toujours que de mauvais scénarii confiés à Stanley Kubrick, les pierres lunaires comportent des lettres d’accessoires, les ombres sont à l’envers, le décor n’a même pas reproduit les étoiles et on voit les spots d’éclairage sur certaines photos. Tous les bons germes du complot mûrement préparé pour promouvoir la grandeur de l’Amérique. Ne rigolez pas : les russes ne sont pas en reste puisqu’ils auraient déposé des tanks sur notre sélène voisine et même, de source sûre, les allemands auraient dès les années 40 atteint les sombres cratères avec des fusées V2 boostées aux extraterrestres bienveillants. Je me demande s’il n’aurait pas été plus simple de prendre directement nos amis germains dans les soucoupes volantes. Mais là, je suppute.

Bref, dommage de se laisser enfumer par ces drolatiques fantasmagories, car dans la vraie vie, il se passe des choses encore plus incroyables là-haut.

Regardez le petit robot Opportunity, Oppy pour les intimes, il a totalement défoncé les standards du « Swiss made » ou du « Deutsche Qualität ». Prévu pour fonctionner durant 90 jours, il a rendu l’âme après 14 ans et 45 km parcourus en semi autonomie sur la planète Mars. Et encore, il a fallu une tempête qui a duré quasiment 6 mois pour venir à bout de cette petite « Smart » de l’espace.

Et ce n’est pas tout, un roadster Tesla est allé au-delà de la planète rouge. Pour valider la nouvelle fusée géante de Space X, le génial Elon Musk a choisi d’embarquer une voiture plutôt qu’un lourd bloc de ferraille. Moyennant quoi, le vulgaire test technologique s’est transformé en coup médiatique mondial.

Pendant ce temps-là, les japonais jouent à saute-mouton autour de l’astéroïde Ryugu à quelques centaines de millions de kilomètres de la Terre. Là, c’est un problème de mécanique si ardu que, posé au bac, on sinistrerait une tranche d’âge avec 98% d’échecs. En gros, il faut tenter de mettre en orbite une sonde autour d’un objet tellement léger qu’il n’a pratiquement pas de gravité : un pilotage de quasi jeu vidéo avec des sessions d’entrainement où le « Game over » est interdit. Après avoir gagné le niveau 2, les pilotes ont largué de petites boites à chaussures un peu intelligentes, capables de prendre des photos et de se déplacer comme les lapins crétins. Un petit rebond et hop une autre photo.

Mais le plus impressionnant se déroule au bout du bout du système solaire. Tellement loin que si tu dis « coucou » depuis la Terre, tu as la réponse 12 heures plus tard. Là, dans le noir le plus absolu, la sonde New Horizon qui nous avait fait découvrir Pluton en juillet 2015, frôlera Ultima Thule, un objet totalement mystérieux, congelé à plus de 6 milliards de kilomètres du soleil. Ici, le black est tellement black qu’à coté le black Friday ferait figure d’une palette colorée à la Andy Waroll : un vrai black Friday spatial célébré un Tuesday dans la nuit du réveillon. Entre dinde, champagne et Nasa, il va falloir choisir. Car ce black Friday du mardi promet de lourd !

Bonnes fêtes à tous, et ça, promis, ce n’est pas un fake !

Partagez l’info sur vos réseaux !

Ces actualités pourraient également vous intéresser :

J’AI MAL AUX PIEDS

Au CES, les grands du numérique nous vantent les mérites d’outils pour tout piloter du sol au plafond, du réfrigérateur à la voiture, du pépé au bébé. Mais est-ce le bon combat ? Notre chroniqueur en a pris mal aux pieds !

Découvrez la Chronique d’André Montaud

Lire la suite

L’innovation sociale au cœur du 1er JITEC de 2019

Ce numéro spécial vous invite à découvrir des innovations au service de la société en faisant un focus sur un programme franco-suisse sur lequel Thésame est partenaire : Autonomie 2020. Un projet portant sur la question du maintien des personnes âgées à domicile sous l’angle de la gérontechnologie.

Lire la suite
Touche Entrée pour lancer la recherche et Esc. pour fermer