Les tendances
de la robotique

mars 18, 2020

De 2020 à 2022, près de 2 millions de nouveaux robots industriels devraient être installés dans des usines du monde entier. Les nouvelles tendances technologiques et l’évolution du marché permettent aux entreprises de réagir à l’évolution des besoins. La simplification, la collaboration et la numérisation sont des facteurs clés qui favoriseront la mise en œuvre des robots.

Les robots deviennent plus intelligents

La programmation et l’installation des robots deviennent beaucoup plus faciles. Comment cela se traduit-il en pratique ? Des capteurs numériques combinés à un logiciel intelligent permettent des méthodes d’enseignement direct, dites “programmation par démonstration”. La tâche que le bras du robot doit accomplir est d’abord exécutée par un humain : il prend littéralement le bras du robot et le guide à la main dans ses mouvements. Ces données sont ensuite transformées par le logiciel en programme numérique du bras du robot. À l’avenir, les outils d’apprentissage automatique permettront aux robots d’apprendre par essais et erreurs ou par démonstration vidéo et d’auto-optimiser leurs mouvements.

Les robots collaborent avec les opérateurs

La collaboration homme-robot est une autre tendance importante de la robotique. Grâce à leur capacité à travailler en tandem avec les humains, les systèmes robotiques modernes sont capables de s’adapter à un environnement en évolution rapide. La gamme d’applications collaboratives proposées par les fabricants de robots ne cesse de s’élargir. Actuellement, les applications d’espace de travail partagé sont les plus courantes. Le robot et l’opérateur travaillent côte à côte, accomplissant des tâches de manière séquentielle. Les applications dans lesquelles l’homme et le robot travaillent en même temps sur la même pièce sont encore plus difficiles. La recherche et développement se concentre sur des méthodes permettant aux robots de réagir en temps réel. Tout comme deux opérateurs humains collaborent, les équipes de R&D veulent que le cobot ajuste son mouvement à son environnement, permettant une véritable collaboration réactive. Ces solutions comprennent la voix, le geste et la reconnaissance de l’intention à partir du mouvement humain. Avec la technologie d’aujourd’hui, la collaboration homme-robot présente déjà un énorme potentiel pour les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Les opérations de collaboration viendront compléter les investissements dans les robots industriels traditionnels.

Les robots passent au numérique

Les robots industriels sont les éléments centraux de la production numérique et en réseau tels qu’ils sont utilisés dans l’industrie 4.0. Il est donc d’autant plus important qu’ils puissent communiquer entre eux – quel que soit le fabricant. La “OPC Robotics Companion Specification”, qui a été développée par un groupe de travail conjoint du VDMA et de l’Open Platform Communications Foundation (OPC), définit une interface générique standardisée pour les robots industriels et permet à ces derniers de se connecter à l’Internet industriel des objets (IIoT). La connectivité numérique des robots avec, par exemple, la technologie du cloud, est également un facteur de développement de nouveaux modèles commerciaux : La location de robots par exemple – appelée Robots-as-a-Service 5RAS) – présente des avantages qui pourraient être particulièrement intéressants pour les petites et moyennes entreprises: pas de capital engagé, coûts fixes, mises à niveau automatiques et pas besoin d’opérateurs de robots hautement qualifiés.

Vos contacts spécialistes en robotique :

André MONTAUDam@thesame-innovation.com

Frédéric HELINfh@thesame-innovation.com

Crédit photo : Omron

Partagez l’info sur vos réseaux !

Ces actualités pourraient également vous intéresser :

Touche Entrée pour lancer la recherche et Esc. pour fermer