Le transport logistique du futur vu par...
Pascal Mégevand, Directeur R&D et SI, MEGEVAND FRÈRES

mars 29, 2019

Le métier du transport et de la logistique est en pleine mutation et pour MÉGEVAND Frères le « 4.0 » se joue sur 4 tableaux :

  • Accélérer la transition écologique
  • Réussir la transition digitale
  • Faire évoluer l’organisation de la supply chain
  • Remettre l’Homme au cœur

Accélérer la transition écologique

Nouvelles taxes, politiques publiques défavorables, obligations environnementales, de nombreux enjeux challengent cette filière. MÉGEVAND Frères, pionnier dans le domaine, a décidé d’innover depuis quelques années en lançant une mutation de son parc vers 50 % de GNV ou en changeant ses critères d’investissement pour les véhicules (la consommation plutôt que la puissance moteur ou le prix). Ces initiatives doivent aller beaucoup plus loin et être partagées par tous les confrères pour atteindre un effet de masse, et avoir ainsi un impact significatif.

 

Réussir la transition digitale

Le digital est un outil puissant pour ce secteur d’activité : suivi, traçabilité, amélioration des performances, assistance aux chauffeurs, appui au reporting pour les exploitants, service à plus forte valeur ajoutée pour le client, etc. Mais dans les faits de nombreux obstacles ralentissent l’intégration de ces technologies : absence d’interopérabilité entre les systèmes, impossibilité de faire communiquer les briques entres elles, solutions propriétaires verrouillées. L’absence de standard est une vraie contrainte mal vécue aujourd’hui au sein de la filière. Toutes les données collectées par ces supports seraient très utiles aux transporteurs s’ils pouvaient y avoir accès de façon globale. L’usage doit être remis au cœur de la R&D de leurs fournisseurs qui ne prennent pas le temps d’interroger les transporteurs sur leurs besoins, leurs attentes (par exemple : l’assistance à la conduite, plutôt que la délégation). Il faut faire attention à ne pas croire en la toute-puissance de la technologie. Elle permet des avancées, certes, mais il faut absolument y adjoindre une analyse intelligente et fondée sur le savoir-faire, sur l’expertise métier des acteurs du secteur.

 

Faire évoluer l’organisation de la supply chain

Le secteur du transport est aujourd’hui à un tournant majeur du fait de l’extrême tension de la chaine de valeur : le moindre incident dérègle tout le système et ce n’est pas tenable. Les transporteurs sont arrivés au bout de ce qu’ils pouvaient faire pour répondre aux exigences de leurs clients et un travail doit être fait pour repenser toute l’organisation de la supply chain pour détendre les flux et les organisations. Les clients (industriels, grande distribution, etc.) demandent aux transporteurs d’assurer de plus en plus de tâches, comme la traçabilité des livraisons sur des systèmes d’information externes, sans pour autant accepter la retanscription des coûts induits.
La digitalisation doit permettre d’automatiser la génération d’indicateurs fiables, quantifiés, pour améliorer la relation avec les clients et surtout établir des prestations de service au juste prix. Les transporteurs seront alors plus visibles dans la chaine de valeur du client, et auront des outils indéniables pour prouver leur importance. La performance globale du client dépend du savoir-faire d’hommes et de femmes à réaliser leur part, à savoir apporter la production à son utilisateur. Il devient urgent de redonner la vraie valeur à leur travail.


Remettre l’Homme au cœur

La logistique et le transport c’est de l’Homme avant de la technologie. Hors un jour il n’y aura plus de chauffeurs dans les camions, non pas parce que les véhicules autonomes vont arriver, mais tout simplement parce qu’il n’y aura plus personne pour vouloir faire ce métier. La pénurie de main d’œuvre touche de plein fouet ce secteur : rémunération peu valorisée ; peu de considération de la part des clients ; réputation sociétale défavorable ; stress dû aux autres usagers de la route ; etc. Un travail profond sur la filière est nécessaire pour répondre à ces problèmes et construire un projet qui replace l’humain au centre de la valeur.

Quelques informations sur Megevand Frères :

  • Création : 1991
  • Effectif : 25
  • Chiffre d’affaires : 3 M €
  • Activité : Entreprise de Transport et de Prestations Logistique

Cet article est extrait du JITEC n°214 sur le thème « L’industrie du futur… Une réalité au présent »

Retrouvez l’intégralité du JITEC ici

Partagez l’info sur vos réseaux !

Ces actualités pourraient également vous intéresser :

Retour sur le Club PEAK chez NTN-SNR

A l’occasion du Club PEAK du 11 juin, les membres ont été accueillis par NTN-SNR. Entre moments conviviaux et échanges de bonnes pratiques, ils ont notamment abordé la façon de mesurer la performance du service achat et comment la valoriser dans l’entreprise.

Lire la suite

Transformation de l’entreprise : découvrez la tournée Élence

Gagner en compétitivité et agilité, être attractive et muter vers de nouvelles formes d’organisations, pour anticiper et accompagner les mutations industrielles et de marchés : voici le défi de l’entreprise aujourd’hui. Pour accompagner ces évolutions, Thésame via le collectif Elence organise une tournée 2019-2020.

Venez découvrir les coulisses de ces entreprises qui ont tenté le pari et ont réussi l’expérience.

Lire la suite
Touche Entrée pour lancer la recherche et Esc. pour fermer